ENGLISH

Eliott Delafosse has grown up surrounded by jazz and classical music. He began his musical education on guitar by playing blues and popular musics as well as attending a classical course at the Conservatoire of Fontenay-sous-Bois. This academic approach combined with a personal work and curiosity not only allowed him to integrate jazz and rock bands but also to work on the traditional solo repertoire.
Studying musicology at the Sorbonne University allowed him to refine his knowledge of harmony, analysis and music history ; in the same time, he started electronic music by himself, experienced beatmaking within a hip hop collective, and won the NouvOson price from Radiofrance. A personal side-project emerged from these experiences under the alias c u c a r a c h a, in which he still explores the possibilities of electronic music and their borders. He also joined the NinjaSquad recently.
He is still completing his training by joining the Conservatoire Royal de Mons in Denis Pousseur’s composition class, to study the relation between music and images, in the fields of movies, theater and video games mainly. On the other hand, he attends the Claude Ledoux’s composition class, dedicated to contemporary music and which opens up a philosophical and espitemological process. These two complementary approaches and the advices of Jean-Luc Fafchamps in composition, Victor Kissin in orchestration and Dominique Nasta in dramaturgy theory, allow him to broaden his horizons. He also had the opportunity to attend various masterclass with Jean-Luc Plouvier, Christophe Guiraud, Arnould Massart and Jean-Marie Rens.
Fascinated by neuropsychology, Eliott Delafosse wants to achieve a music that appeals to the audience perceptions and its conscience. This goal is expressed in his different projects : soundtracks for short-movies of Gobelins animation school (Hors de l’Eau), Méliès animation school (Agent Smith - Ghost of the Past) and IAD students, a collaboration with a Buto dancer in Japan, two theater musics for director Sylvie Landuyt (including DYWPWM, premiered in Brussels National Theater - KVS). His music has been performed in Brussels, Mons, Darmstadt, London, Sweden and Italy by ensembles such as David Cohen & Brexchange Cello Ensemble, Ensemble 21 conducted by Marc Collet, Ex Novo Ensemble (thank's to MusMA program), Musiques Nouvelles conducted by Jean-Paul Dessy, Sturm Und Klang conducted by Thomas Van Haperen and LAPS. He recently won the Henri Pousseur Center’s Prize and is writing for Ensemble Fractales and the Symfonie Orkest Vlaanderen for 2020.

FRANCAIS

Baigné dès son enfance dans le jazz et la musique classique, Eliott Delafosse commence son apprentissage de la guitare avec le blues et les musiques populaires, pour ensuite suivre parallèlement un cursus classique au Conservatoire de Fontenay-sous-Bois. Ces deux approches complémentaires l’amèneront à jouer dans des formations rock ou jazz, mais aussi à travailler le répertoire solo traditionnel.
A l’Université de la Sorbonne Paris IV, il approfondit durant deux ans ses connaissances de l’harmonie, de l’analyse et de l’histoire de la musique en Musicologie. À cette même période, il s’initie à la Musique Assistée par Ordinateur (MAO) en autodidacte, officie en tant que beatmaker dans un collectif de hip hop et remporte le concours NouvOson de Radiofrance.
Il débute alors un projet solo qui continue encore sous le pseudonyme de c u c a r a c h a, explorant les sonorités électroniques et leurs frontières, et intègre le NinjaSquad.
Afin de poursuivre sa formation, il entre au Conservatoire Royal de Mons dans la classe de composition de musiques appliquées et interactives de Denis Pousseur, où il approfondit la relation dramaturgie son-image, notamment à travers la mise en musique de scènes de film ou de pièces de théâtre. L’année suivante, il entreprend de suivre en parallèle le cursus de composition dans la classe de Claude Ledoux, qui le pousse dans une direction plus axée sur la philosophie et l’introspection, ce qui lui ouvre de nouveaux horizons artistiques.
Il bénéficie par ailleurs des conseils de Jean-Luc Fafchamps en matière d’analyse musicale, ainsi que de ceux de Dominique Nasta pour l’analyse dramaturgique. Il a eu l’opportunité d’avoir cours avec Jean-Luc Plouvier, Arnould Massart et Jean-Marie Rens dans des domaines variés.
La diversité de ces deux approches se traduit par des réalisations de bandes originales pour des court-métrages d’étudiants de l’école d'animation Gobelins (Hors de l’Eau), de l’école de l’image de Méliès (Agent Smith - Les Fantômes du Passé), ou de l’IAD, une collaboration avec un danseur de Buto à Kyoto, une musique originale pour une création de la metteuse en scène Sylvie Landuyt au KVS (DYWPWM), mais aussi par des créations par des ensembles tels que David Cohen & Brexchange Cello Ensemble à Londres, Ex Novo Ensemble dans le cadre du MusMa (Belgique, Italie, Pologne, Suède), l’Ensemble 21 dirigé par Marc Collet, Musiques Nouvelles dirigé par Jean-Paul Dessy dans le cadre d’Attention Musiques Fraîches, Sturm Und Klang dirigé par Thomas Van Haperen dans le cadre de leur workshop biennale, ou encore le LAPS. Une collaboration avec l’ensemble Fractales verra le jour en 2020 dans le cadre des Concerts du Midi de Liège, ainsi qu’une création pour violoncelle solo et orchestre avec le Symfonie Orkest Vlaanderen dans le cadre du SOV Composers Academy.